Les News

HOMMAGE A ALBERT BESSIS 1885-1972

05/10/2017 - Marc Fellous

Kippour a Tunis par Claude Sitbon

03/10/2017 - Marc Fellous

Albert Samama-Chikli

29/09/2017 - Marc Fellous

Base de données du cimetiere du Borgel

25/08/2017 - Marc Fellous

Musée du patrimoine judéo-tunisien,

26/07/2017 - Marc Fellous

LA NECROPOLE JUIVE DE GAMMARTH et Menora

25/07/2017 - Marc Fellous

LA NECROPOLE JUIVE DE GAMMARTH et Menora

25/07/2017 - Marc Fellous

LA NECROPOLE JUIVE DE GAMMARTH

25/07/2017 - Marc Fellous

Galerie
     

Saad Ali, notre gardien du Borgel, vient de nous quitter !

Saad Ali, notre gardien du Borgel, vient de nous quitter !




Saad Haddad, notre gardien du Borgel , qui a depuis1959 protégé notre cimetière, vient de nous quitter le 11 aout 2017, il repose au cimetière Sidi Yahia de Tunis .
C’est Henda Saad, sa fille, qui vient de nous prévenir et nous a envoyé ce message :
« Voilà la vie de mon père :
Mon père s’appelle Saad Haddad . Il est né le 31/10/1936 à Tataouine, ville du sud de la Tunisie .Sa maman s’appelait Aicha Megubl. Il s’est marié avec sa cousine Aicha Haddad le 13 /10/1964 à l’ Arianna . Ils ont eu 5 filles et 2 garçons. Les filles s’appellent Zakia, Naziha, Sonia, Jamila et Henda,les garçons Karim et Mohamed Ali.
Il a d’abord travaillé, lorsqu’ il était célibataire, à la garderie d enfants juifs à l Arianna, de 1957 à 1958. Il a travaillé ensuite au cimetière du Borgel depuis l’ indépendance de la Tunisie et lorsque Bourguiba décida le transfert du cimetière de l’avenue de Londres au cimetière du Borgel. Il était parmi les ouvriers qui ont été choisis par la communauté pour le transfert des sépultures. Mon père a été nommé gardien du cimetière du Borgel, le 10 févier 1959 et ce jusqu’à sa retraite en 1999. De plus, de 1964 a 1970, il a aidé à la préparation des galettes de Pessah pour à la communauté.
Mon père a eu une maladie des reins depuis12 avril1993. Il devait faire des séances de dialyse régulièrement.
J’ai repris ses fonctions à partir de 1999 et ce jusqu’ a présent. Cela a été facilité par le fait que je suis née dans notre maison dans le cimetière du Borgel.
Le jour de son enterrement, au cimetière Sidi Yahia de Tunis, c’était samedi le 11aout 2017. Il y avait beaucoup de monde. Pour moi cela a été un cortège inoubliable. Tout le monde est venu, des français, des algériens, des habitants de Tataouine et tous ses parents ainsi que les voisins. Toute la communauté juive était présente le lendemain mais pas le jour des obsèques car c’était shabbat mais tous ils ont téléphoné.
Enfin je vous remercie tous pour vos messages. Mon pauvre mon père a sacrifié toute sa vie pour le cimetière avec un salaire modique.
Que dieu repose son âme en paix et merci encore à tous. »

Saad Haddad a été la mémoire orale de nos ancêtres qui reposent au Borgel. Il connaissait non seulement les lieux où ils reposaient mais aussi leur histoire, leur vie, leur famille. Il était toujours disponible pour retrouver une sépulture
Saad Haddad a heureusement transmis tout son savoir à Henda sa fille qui a perpétué cette mémoire de nos ancêtres avec les outils modernes de la communication et grâce au soutien de AICJT.

gardiensaad_et_henda_.jpg gardienSaad et Henda .JPG  (1.81 Mo)


Jeudi 24 Août 2017
Lu 62 fois