Les News

Galerie
     

Assemblée Generale Extraordinaire AICJT juin 2009

AG



COMPTE RENDU DE LA REUNION DE L’ASSEMBLEE EXTRAORDINAIRE
DE L’AICJT TENUE LE 15 JUIN 2OO9


Marc FELLOUS a commencé la réunion en expliquant les raisons qui ont motivé la création d’un partenariat entre l’AICJT et le Comité de Coopération Provence-Mediterranée.
Étaient présents 37 personnes ou avaient remis leur pouvoir sur 60 membres de l’AICJT, à jour de leur cotisation,
Les points essentiels évoqués par Marc FELLOUS étaient les suivants :

1er POINT :

Une règle imposée par le Président de la Communauté Juive de Tunis, à savoir celle de ne plus permettre des actions non coordonnées sur le cimetière du Borgel.
A cette fin, le Président a désigné un coordinateur, Robert BISMUTH, Président du Comité de Coopération Marseille-Provence-Méditerranée.
Ce dernier a proposé de créer un partenariat entre le comité qu’il préside et l’AICJT.
2ème POINT :
Dans le cadre de ce partenariat, Robert BISMUTH a demandé à être informé des différentes actions programmées par l’AICJT.
Il a précisé que les informations reçues par lui doivent aussi parvenir au Président de la Communauté de Tunis, Roger BISMUTH.
3ème POINT :
l’AICJT peut retirer un avantage de ce partenariat, à savoir une aide financière indispensable à sa survie.
Cette aide est facilitée par le fait que Robert BISMUTH bénéficie de crédits appréciables attribués par la région PACA pour des opérations de sauvegarde des cimetières du Maghreb

Les participants à la réunion ont soulevé beaucoup de questions qui indiquaient une certaine incompréhension de l’utilité du partenariat.
Ils ont également été surpris par rapport à l’abandon de l’ancien site Internet dont disposait l’AICJT :www.le borgel.com.Il sera donc remplacé par :www.aicjt-leborgel .org.
Après un échange intense de questions-réponses, les participants ont fini par être convaincus pour les raisons suivantes :

1/ Impossibilité pour l’AICJT d’effectuer des travaux dans le cimetière du Borgel sans l’aval de la Comunauté Juive de Tunis, présidée par Roger BISMUTH .
2/ Impossibilité de garder un site Internet qui était en fait la propriété non pas celle de
l’AICJT mais celle- d’un de ses membres :Mme Monique Hayoun ;
3/ Avantages financiers qui découleront du partenariat.

Cependant ils ont demandé de faire relire par un avocat ce contrat qu’ils ont estimé pas toujours assez clair. Leur demande a été acceptée et un de nos membres(Mr Jean-Pierre Kalfon) s’est proposé pour demander a un des avocats de son entreprise .
Le texte du contrat de partenariat sera donc relu par un avocat qui fera les corrections nécessaires pour la protection des intérêts de l’AICJT.

Toutefois l’acceptation du partenariat et de sa convention a été votée à l’unanimité des présents.




Marc Fellous/ Président de AICJT le Borgel / le 15 juin 2009




















COMPTE RENDU DE LA REUNION DE L’ASSEMBLEE EXTRAORDINAIRE
DE L’AICJT TENUE LE 15 JUIN 2OO9

Marc FELLOUS a commencé la réunion en expliquant les raisons qui ont motivé la création d’un partenariat entre l’AICJT et le Comité de Coopération Provence-Mediterranée.
Étaient présents 37 personnes ou avaient remis leur pouvoir sur 60 membres de l’AICJT, à jour de leur cotisation,
Les points essentiels évoqués par Marc FELLOUS étaient les suivants :

1er POINT :
Une règle imposée par le Président de la Communauté Juive de Tunis, à savoir celle de ne plus permettre des actions non coordonnées sur le cimetière du Borgel.
A cette fin, le Président a désigné un coordinateur, Robert BISMUTH, Président du Comité de Coopération Marseille-Provence-Méditerranée.
Ce dernier a proposé de créer un partenariat entre le comité qu’il préside et l’AICJT.
2ème POINT :
Dans le cadre de ce partenariat, Robert BISMUTH a demandé à être informé des différentes actions programmées par l’AICJT.
Il a précisé que les informations reçues par lui doivent aussi parvenir au Président de la Communauté de Tunis, Roger BISMUTH.
3ème POINT :
l’AICJT peut retirer un avantage de ce partenariat, à savoir une aide financière indispensable à sa survie.
Cette aide est facilitée par le fait que Robert BISMUTH bénéficie de crédits appréciables attribués par la région PACA pour des opérations de sauvegarde des cimetières du Maghreb

Les participants à la réunion ont soulevé beaucoup de questions qui indiquaient une certaine incompréhension de l’utilité du partenariat.
Ils ont également été surpris par rapport à l’abandon de l’ancien site Internet dont disposait l’AICJT :www.le borgel.com.Il sera donc remplacé par :www.aicjt-leborgel .org.
Après un échange intense de questions-réponses, les participants ont fini par être convaincus pour les raisons suivantes :

1/ Impossibilité pour l’AICJT d’effectuer des travaux dans le cimetière du Borgel sans l’aval de la Comunauté Juive de Tunis, présidée par Roger BISMUTH .
2/ Impossibilité de garder un site Internet qui était en fait la propriété non pas celle de
l’AICJT mais celle- d’un de ses membres :Mme Monique Hayoun ;
3/ Avantages financiers qui découleront du partenariat.

Cependant ils ont demandé de faire relire par un avocat ce contrat qu’ils ont estimé pas toujours assez clair. Leur demande a été acceptée et un de nos membres(Mr Jean-Pierre Kalfon) s’est proposé pour demander a un des avocats de son entreprise .
Le texte du contrat de partenariat sera donc relu par un avocat qui fera les corrections nécessaires pour la protection des intérêts de l’AICJT.

Toutefois l’acceptation du partenariat et de sa convention a été votée à l’unanimité des présents.



Marc Fellous/ Président de AICJT le Borgel / le 15 juin 2009





















Lundi 31 Août 2009
Lu 726 fois