Les News

aujourdhui Tou Bichvat

10/02/2020 - Marc Fellous

2020:Patrimoine juif en danger

09/01/2020 - Marc Fellous

Tunis et notre communauté 2020

09/01/2020 - Marc Fellous

Chalom Jerusalmi

22/11/2019 - Marc Fellous

Assemblée generale AICJT 2019 corections

04/11/2019 - Marc Fellous

Dates des décès au Borgel

24/10/2019 - Marc Fellous

Décès au Borgel par carré

10/10/2019 - Marc Fellous

Galerie
     

Nécrologie: André Nahum vient de nous quitter...

"André Nahum vient de nous quitter, nous n'arrivons pas encore à réaliser le vide qu'il va laisser dans le cœur de milliers de gens, tant sa vie et son œuvre sur notre histoire furent à la fois riches et variées. Nous pleurons André car il était aussi un ardent supporter de nos activités au Borgel.
Il aimait tant les dictons judéo-arabes tunisiens comme :
El kalb ma ihab quane elli habou. Le coeur n’aime que celui qui l’aime."
Marc Fellous



André Nahum est mort ce lundi 7 décembre 2015. Il avait fêté en novembre dernier ses 94 printemps.
Celui qui, depuis des années, donnait chaque mercredi sur judaïques FM son billet d’humeur, sur la politique en France ou en Israël, s’est éteint.
Il animait aussi une émission littéraire, intitulée « l’étoile et le jasmin » à laquelle ont participé tant d’écrivains !

Médecin, conteur, écrivain… André Nahum a publié récemment encore un nouveau livre qu'il avait dédié avec malice aux enfants de 5 ans à 90 ans : « L’âne mon frère de lait ». Cet ouvrage lui avait valu les honneurs de l’édition départementale du Parisien depuis son chez lui à Sarcelles.

Ce natif de Tunis avait quitté en 1961 la Tunisie pour s’installer en France, à Sarcelles donc.
Pionnier de la ville nouvelle qui se construisait dans le Val d’Oise, et haut lieu de la présence juive en région parisienne, André Nahum a participé à son développement, fut membre de son conseil municipal sans jamais adhérer toutefois à une organisation politique.

En plus d’être le médecin de tant de sarcellois (et au-delà) c’était un conteur-né et un érudit. Son premier livre date de 1978 et il a continué d’écrire après son départ à la retraite.
Dans ses livres il racontait la Tunisie de son enfance, sa Tunisie à laquelle il était resté très attaché, celle où juifs et des arabes cohabitaient.
Puis il est devenu un homme de radio en 1995 sur judaïques FM, et a participé et animé ses émissions jusqu’à ses derniers jours.

Que sa mémoire soit bénie ! Z.A.L.

Bibliographie d’André Nahum :
Partir en Kappara (Éditions Piranhas, Paris 1978)
Les Contes de Ch’hâ (Éditions Piranhas, Paris 1979)
L’Étoile et le Jasmin (La Pensée Sauvage, Grenoble 1979)
Le Roi des Bricks (L’Harmattan, Paris 1992)
Le Médecin de Kairouan (Ramsay, Paris 1995)
Humour et sagesse Judéo-Arabes (Désclées de Brouwer, Paris 1998)
Young Perez Champion (Télémaque, Paris 2013)

Vendredi 11 Décembre 2015
Lu 280 fois