Les News

Galerie
     

Reunion AG 2007

Assemblée Generale 2007



Association AICJT « LE BORGEL »

Président: Marc Fellous
Vice-Président : Monique Hayoun
Secrétaire : Arlette Fellous
Trésorière : Huguette Demri



Réunion du 12 décembre 2007 à 18 heures
Institut Cochin salle 1502



1) Présentation des adhérents

2) Bilan de l’année 2007, date de création de l’AICJT en mars 2007

a) Fichier du site web (Monique Hayoun)
b) Voyage en Tunisie (Arlette Fellous)
Communauté
Colloque de la Manouba
c) Contacts avec la presse juive
d) Bilan financier (Huguette Demri)
e) Situation présente du cimetière (Jojo Krief)


3) Projets à venir:
a) Partie « grana » du cimetière
b) Projets de recherche :
- épidémiologie et santé
- catastrophe et guerre 1943
c) Contacts avec d’autres cimetières (Maroc), et lien avec la fondation Anna Lindh
d) Contact avec la Communauté tunisienne en France
e) Projet Claude Sitbon Fondation
Zalman Shazan

f) Lien avec l’Association des Juifs de Tunisie
g) Création d’un comité de soutien
h) Interview avec André Nahum à RCJ
i) Rencontre avec les marbriers du cimetiere

Association AICJT « LE BORGEL »

Présidents d’Honneur
: Le Grand Rabbin Haim Joseph Sitruk et M.Roger BISMUTH
Président: Marc Fellous
Vice-Président : Monique Hayoun
Secrétaire : Arlette Fellous
Trésorière : Huguette Demri


Présents les adhérents de l’AICJT :
Fellous Marc et Arlette,Monique Hayoun,Huguette Demri,Guy Fitoussi,Daniel Cattan,Jules Taieb,Michele Fellous, Uzzan Julien, Schemla Jacques et Labarths Sabine



Compte-rendu réunion du10/12/2007 à L’Institut Cochin



Monique Hayoun a décrit l’historique du répertoire des tombes. Grâce à ses compétences en informatique, elle a pris en charge la constitution d’une base de données. Monique a d’abord utilisé les données figurant sur les cahiers d’enregistrement des décès déjà existants et grâce à un travail assidu , les a complétées pour constituer une banque de données accessibles sur le Web.
17 000 tombes sur un chiffre global de 30 000 environ ont pu déjà être répertoriées .Grâce au site Web www.leborgel.com , chacun peut faire la recherche des tombes qui l’intéressent.

Monique Hayoun a parlé ensuite des sépultures célèbres qui se trouvent dans ce cimetière du Borgel. Elle cite l’exemple de la célèbre chanteuse Habiba Messika et celle du Rabbin Hai Taieb Lo Met, qui s’est rendu célèbre ,et a fait l’objet de pèlerinages très fréquents. A ce propos, elle nous fait savoir qu’au dernier pèlerinage au mois de novembre pour le rabbin Hai Taieb Lo Met, 280 personnes étaient présentes.

Monique Hayoun a ensuite parlé de l’histoire des juifs de Tunisie, insistant sur le fait que cette histoire fait partie de l’histoire de la Tunisie.
Elle montre que grâce à l’étude des tombes, peuvent se dégager des faits historiques importants comme celui de la rafle des Juifs de Tunisie qui a causé de nombreux décès, ou celui de la mort des enfants d’Oslo.
Elle montre ensuite qu’il y a eu dans ce cimetière du Borgel, le dépôt de nouvelles sépultures en provenance d’autres cimetières comme celui du cimetière Juif de Gabes.

Elle a terminé son intervention en parlant de l’importance que prenait le cimetière du Borgel dans les médias.



Marc Fellous a ensuite décrit comment les activités entreprises par l’AICJT peuvent déboucher sur une recherche importante portant sur différents aspects culturels, littéraires et historiques. Il donne des exemples :
- Au niveau littéraire, les élégies représentent à la fois un trésor poétique (il s’agit de très beaux poèmes) et linguistique (judéo-arabe)
- Au niveau historique et social, l’étude de ces tombes va nous montrer :
• Qu’il y a eu beaucoup de victimes lors du bombardement de mars 1942
• Ou bien encore qu’il y a eu des épidémies ou autres pathologies qu’il faut découvrir, qui ont décimé beaucoup de jeunes
- Enfin, au niveau architectural, certaines tombes montrent de très belles sculptures dont les symboles seront très intéressants à analyser.

Marc parle ensuite d’une proposition très intéressante faite par un membre du comité scientifique (Israélien) Claude Sitbon qui consiste à faire photographier l’ensemble des tombes par un groupe de spécialistes Tunisiens, français et israéliens.

Un résumé a été fait de la réunion qui a eu lieu à Tunis le 25/10/07 avec le président de la communauté juive de Tunis, Roger Bismuth.

Le président Bismuth était entouré de 7 membres importants de cette Communauté :
- Marc a pris la parole en premier pour présenter l’objectif de l’AICJT en insistant sur le fait que les principales activités de l’association devraient être accomplies en coordination avec la Communauté. Ceci était important, car il fallait dissiper certains malentendus qui ont eu lieu dans le passé, et pour le futur, éviter des activités contradictoires entre les uns et les autres.Il a fait savoir que :

- L’AICJT est constituée selon les règles de la loi de 1901 (JO du 3 mars 2007)
- Il a décrit le logo crée par Nicole Fellous, et plus précisément des symboles de ce dernier.
- Il a parlé ensuite de l’inventaire des tombes et de la création d’un site web et du fichier, œuvre de Monique Hayoun.
- Roger Bismuth intervient en disant que la Communauté s’occuperait de toutes les demandes administratives.
Roger Bismuth a également fait part de l’intérêt du directeur de la Chaire Ben Ali pour le dialogue des civilisations et des religions, Mr M'hamed Hassine Fantar a l’activité de l’AICJT. Mr Fantar est un professeur d’histoire et d’archéologie à l’université de Tunis.

- L’AICJT compte
- Un Conseil d’administration et un bureau
- Un conseil scientifique ouvert à différents chercheurs
- Des adhérents
-
- En conclusion, les membres de la Communauté sont apparu très intéressés et ont promis d’apporter toute leur aide en émettant cependant le souhait d’être informer des activités et décisions de l’AICJT.


Un débat a été ouvert :


Intervention du Pr Daniel Cattan :
Il faudrait une campagne massive pour augmenter le nombre d’adhérents
Il nous faudrait une stratégie de sensibilisation pour que les juifs eux-mêmes restaurent le maximum de tombes. Il faudrait sensibiliser d’autres groupes (ou organismes, fondations etc.…) pour qu’ils puissent apporter leurs soutien et leurs aide.

Il a été décidé que :
1) Mr Joseph Krief serait le représentant local , à Tunis , de AICJT au cimetière du Borgel.
2) Mr Gérard Berebbi, membre du bureau de la communauté, sera notre contact pour la réfection des tombes à la demande des familles.

La séance est levée à 20 heures

Paris, le 3 janvier 2008

Dr Arlette Fellous, secrétaire de l’AICJT « Le Borgel »

Lundi 31 Août 2009
Lu 734 fois