Les News

Galerie
     

Tableaux sur les mortalité par causes et par âges

mortalité



Document officiel
Document officiel
1944-1946 ; Mortalité par causes et par ages. Toutes communautés confondues.
Pourcentages des décès dus à chaque groupe de causes
Source : « Statistiques sanitaires et Démographiques de la Ville de Tunis. »

Données de Daniel CATTAN

Ages (ans) 0-1 1-2 2-9 10-19 20-39 40-59 59 et plus

Diarrhée et
Enterites 43% 49% 19%

« Vices de formation
Debilité congénitale » 30%

Pneumonie
Bronchite 18% 23% 22%

Mal. Infectieuses
et parasitaires 18% 17% 14% 4%

Tuberculose 22% 33% 40% 20%

Mal. App Circul. 8% 14%

Mal Cœur 18%

Mal. App. Resp. 7% 10% 11%

Mal. App génito-
Urinaire 10% 18%

Mal. App. Dig. 9%

Cancers et tumeurs 9%

« Sénilité » 11%

Org. Des Sens et Syst
Nerv Central 13%

Autres 9% 10% 20% 53% 41% 28% 29%

Daniel Cattan 08 2007





Comparaisons des Mortalités (générale, infantile, par maladies infectieuses et par tuberculose) dans les Cinq principales communautés. Tunis, Tunisie) 1919-1939.
Sources: 1-Bureau d’Hygiène, 2-Annuaire de la Tunisie, 3-Daniel Cattan, Alain Mallet, Josué Feingold: « Mortalité par tuberculose chez les Juifs de Tunis (Tunisie) dans la première moitié du Vingtieme siècle”. Population, à Paraître.



-1919-1939: (p 100.000)

Musulmans Français Juifs Italiens Maltais
Mortalité générale 3629 (15.8) 1160 (19.1) 2410 (24) 1854 (15.5) 2011 (44.8)
Mortalité Infantile* 211 (1.9) 107 (2.5) 164 (2.9) 125 (2.1) 341 (13.4)
Toutes Mal. Infectieuses 900 (7.4) 305 (7.9) 253 (7) 304 (5.9) 237 (14.5)
Tuberculose 593 (6) 193 (6.3) 81 (4) 148 (4.1) 117 (10.2)


Les taux de mortalité élevés et stables chez les Musulmans étaient expliqués par un statut socio-économique très bas, un niveau d’hygiène souvent déplorable et l’insuffisance notoire de la politique de formation des médecins musulmans.
Chez les Juifs l’amélioration des paramètres parallèle à celle des Européens dans la période 1946-1956 traduisit la migration progressive des habitants de la Hara vers la ville européenne, et une attitude familiale active vis-à-vis des maladies.
Chez les Juifs le taux bas de mortalité par tuberculose malgré une morbidité élevée a déjà été décrit dans de nombreux pays (1). Son explication est discutée.

*Mortalité infantile: Nombre de décès avant l’âge de un an pour 1000 enfants nés vivants. Ne pas confondre avec la mortinatalité : morts à la naissance.
(1) .Rakover J. Am Rev Tubercul 1953; 67(1): 85-93
Daniel Cattan 08 2007

Mercredi 23 Septembre 2009
Lu 764 fois